26 septembre 2004

En fait Muse s'inspire de tout et il n'a pas de style définitif. On sait que Matthew aimait et encore maintenant, je suppose, écouter de la musique classique. Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il a une grande créativité, ses propres théories et qu'il s'intéresse à tous les points de vue. Il fait des liens là où personne n'en verrait, il vit dans son monde.

 

 Les chansons de Muse sont plutôt variées… On peut y retrouver des rapides et des plus lentes. Bon, mais les douces ne sont finalement pas si douces… Elles ont toujours un côté «ô rage ô désespoir ». La seule qui fait exception, l'innocente, la douce, la belle, celle qui se départage des gros sons propres à Muse est Unintended. Cette chanson est magnifique, surtout si vous la mettez à fond pour qu'elle s'introduise dans votre âme. Elle a cette tristesse envahissante qui ne s'explique pas. J'ai déjà créé mon scénario qui pour moi correspond à cette chanson même sans avoir lu les paroles. Il faut dire que mon histoire n'a en fait rien à voir avec les paroles, mais bon…

Voilà, c'est l'histoire d'un jeune homme qui a aimé une femme qui l'a aimé mais ils ont fini par se séparer (oui bon d'accord, histoire d'amour très originale). Mais l'homme l'aime encore mais il sait que s'il continue à la harceler, elle sera triste, aura des remords, voudra revenir avec lui et c'est tout ce qu'il souhaite sauf qu'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre et qu'un des deux souffrira irrémédiablement. Le garçon (incarné par le chanteur) ne veut pas de cela, alors il laisse partir sa bien-aimée et il sait qu'il ne la reverra plus jamais. Il espère pour elle le bonheur, il espère qu'elle trouvera un autre homme qui l'aimera, il espère la liberté pour elle. Lui, il n'a plus rien à espérer parce que sa vie est finie. Sans elle, il ne peut pas vivre. Il repense aux souvenirs amoureux mais ça ne fait que le faire souffrir davantage. Il ne fait rien, le monde l'oublie, personne ne pense à lui, personne ne le plaint, il ne se plaint pas, il pleure sans verser de larmes, il attend la mort mais en attendant, il pense à elle et sourit qu'on il voit que la vie de son amour prend une belle tournure avec un mari, avec des enfants mais sans lui. On peut dire qu'il sacrifie sa vie pour elle mais il ne connaît pas de vie heureuse sans elle.  Et là ce ne sont que des mots, mais moi comme je les ressent, ça m'émeut comme je ne sais pas quoi.  Heu bon, ça c'était une petite intervention personnelle.

                 

 Sinon les paroles sont plutôt variées, elles parlent de tout. C'est Matthew qui les écrit. Ce sont des questions qu'il se pose, sur lui, sur les autres, sur tout. Libre à nous d'interpréter les paroles, car la signification est plutôt cachée et c'est bien le genre à Matt de faire des chansons à double voir triple sens.

                A part ça, j'ai découvert Muse avec Time Is Running Out que j'ai adoré avec ses « wouah wouah yeah yeah » sublimes, enfin, je pense que sans cela, il manquerait quelque chose à cette chanson. D'ailleurs, les chansons de Muse sans une voix haute qui resurgit n'importe quand, ça n'aurait peut être pas le même impact. En plus, maintenant, quand j'entend une chanson de n'importe qui, Johnny Halliday, par exemple ou Marc Lavoine ou n'importe qui, je me demande où est passé la voix aiguë, ça me manque. Y a plus qu'à espérer que Matt n'usera pas sa voix (ce serait vraiment un triste gâchis)…



Heu bon, je parlais de Time Is Running Out bin, oui c'est cette chanson qui m'a fait découvert l'univers Muse. Elle était entraînante, magique… J'ai acheté l'album car le single était introuvable et qu'il me fallait à tout prix cette chanson dont j'étais devenue subitement accro. Je m'attendais à des chansons ressemblant à TIRO mais surprise ! Non, TIRO coupe avec les autres, elle est différente, je trouve. Mais ça ne m'a pas déçu du tout. Non, au contraire, j'avais découvert les chansons que j'avais toujours cherchées inconsciemment. Toute cette originalité, ça me fait planer. Cet album est différent de tous les albums que j'ai écoutés jusqu'à maintenant. On peut vraiment dire que Muse est le groupe le moins ordinaire de la planète. Dans Absolution, c'est très dur d'avoir une préférée mais je dirais peut être Stockholm Syndrome parce qu'elle me fait penser à l'espace, au futur. Je suis persuadée que ça doit être très compliqué d'en faire un clip. Il faudrait qu'il soit très rapide, plus que rapide, plus rapide qu'une auto, comme un vaisseau qui est emporté dans un trou noir. Non, cette chanson ne me fait pas penser à des vaisseaux spatiaux mais plutôt aux étoiles et au temps.


               

 Evidemment, j'ai voulu acheter leurs premiers albums. D'abord, j'avais déjà entendu Bliss et New Born qui m'avaient séduite dès la première écoute. Et je me suis dit que ces albums devaient être tout aussi géniaux qu'Absolution. Et bien quand je m'en suis approprié, je les ai trouvés différents d'Absolution mais superbes. On retrouve du Muse qui étonne comme toujours ! C'est incroyable, parce que toutes les chansons de Muse me plaisent, me correspondent ! J'aurais pu aimer tout simplement leur dernier album mais non, toutes les chansons me font rêver.  D'ailleurs, to muse veut dire songer, rêver. Leur nom leur va très bien (muse = inspiration d'un poète souvent sous la forme d'une femme, essai de poème, les sept muses…).


Muse, ce n'est pas forcément le meilleur groupe de l'univers, non Muse, c'est tout simplement l'inspiration. Muse c'est la musique, c'est l'harmonie et qu'on aime ou pas, Muse reste un monde complet et la passion reste là et on ne peut l'enlever, on ne peut leur prendre leur talent, ces trois l'ont en eux de toute façon, ils ont un don.

A la limite, je ne sais pas, les fanatiques de Slipknot, Marylin Manson ou même Nirvana pourraient peut être dire que Muse est commercial (un mot qui apparaît souvent dans la bouche des ignorants, quand ils n'aiment pas telle ou telle chanson), mais s'ils le disaient, ce serait par jalousie. Jaloux que ce groupe plaise à tant de gens, jaloux, parce que la voix de Matthew est belle, qu'il sait chanter haut, qu'il sait chanter bas, qu'il sait être déterminé mais aussi doux mais qu'il ne cherche pas à crier. Muse c'est du rock, pas du métal. Bon, là, on parle carrément d'autres choses, mais il y en a quelques-uns qui oublient la différence entre le rock et le métal. Ce n'est parce que les Muse s'habillent normalement, ne se maquillent pas mochement, ne sont pas traumatisés, ne sont pas anti-religion, sont humains que c'est nul. Bon, ça c'était une petite parenthèse pour les idiots.

Je ne suis jamais allée à un concert de Muse. Je les ai déjà vu à la télé et grâce au D.V.D mais ce n'est pas la même

chose. Ce qui est sûr, c'est que j'aime beaucoup comment Matthew saute et comment il bouge avec sa guitare, ça le fait bien ! Et j'aime bien quand les guitaristes friment. Evidemment, dans le live d'Hullabaloo, ils étaient particulièrement en forme et volontairement.

J'aimerais qu'on aie plus de vues sur Dominic, parce que j'adore voire un batteur à l'œuvre, c'est fascinant. On se met à bien l'écouter et on se rend compte que la batterie donne vraiment une autre dimension à la chanson, toute son ampleur. C'est comme la basse, c'est elle qui fout l'ambiance ! Qui complète le tout. C'est sur sa mélodie que vous secouez la tête.


Mais la guitare est aussi importante. Elle vous attrape le cœur comme un électrochoc, elle crie, elle pleure, elle soupire, j'ai vraiment l'impression qu'elle a des poumons. Dans Muse, les jeux de guitare sont parfois - et souvent même - très impressionnants.

Rien qu'esthétiquement : regardez sa forme. La guitare (comme la basse) est un instrument magnifique.


               


Le rock de Muse ne ressemble pas au rock. Comparé à d'autres groupes, Muse est un groupe jouant de la musique relativement sage. Certains groupes n'hésitent pas à crier ou à intégrer  le chaos total. Muse joue une sorte de rock qui n'est pas agressive. Mais les morceaux gardent toute leur puissance et on est bouleversés par Muse. Mêlant lyrisme, envolées sauvages et professionnalisme, on ne peut que dire, qu'on aime ou qu'on aime pas, que Muse est un bon groupe.

En fait, Muse est un groupe surdoué du rock-pop, mais attention, pas le rock-pop façon Avril Lavigne, Kyo ou tout ces trucs, non la vraie rock-pop. Cela peut inclure Radiohead, the Cure…etc.



Quand on écoute les faces B, on se dit que tout le monde devrait les entendre. Elles sont vraiment magnifiques même si ce ne sont que des faces B. Et franchement, quand je pense qu'elles ne seront jamais jouées en live… ça me déprime, je suis sûre qu'elles seraient excellentes. Je les adore, the Groove, Jimmy Kane, Host, Eternally Missed, Spiral Static, Do we need this…et pleins d'autres.

Eternally missed est ma petite chouchoue. Ce n'est pas vraiment ma préférée, mais elle est particulière. Et quand je l'ai écoutée, j'ai été surprise. Je m'attendais à une face b un peu nulle, le genre que tous les artistes nous servent, des chansons dont on se souvient pas. Mais lorsque j'ai écouté Eternally Missed, elle était vraiment magnifique et je me suis dit qu'elle aurait très bien pu  être sur l'album. Et puis je me disais que c'était extraordinaire que j'accroche à toutes les chansons de Muse,  d'habitude, j'aime un artiste mais il y a bien des chansons que j'aime moins.

Avec Muse, j'ai l'impression d'avoir trouvé un groupe qui fait de la musique que j'aime. Evidemment, Il y en a bien certaines que je n'aime pas trop, mais elles sont très rares. Il y a un autre artiste que j'ai toujours aimé. Jean-Jacques Goldman. J'avais l'impression d'avoir composé ses chansons moi-même alors que je suis une merde en musique… J'avais l'impression que c'étaient mes chansons, vraiment, tellement elles me plaisaient et me ressemblaient. Bien sûr, Muse ne ressemble pas du tout à Jean-Jacques Goldman. D'ailleurs, c'est un peu contradictoire. Muse est pour moi quelque chose d'étrange qui ne me ressemble pas du tout, quelque chose de nouveau qui ne va pas dans le sens de ce que j'aime normalement et je ne peux pas dire pourquoi j'aime autant Muse. Quelques années avant, j'aurais peut être détesté. Il me fallait de la tolérance, de l'écoute que je n'avais pas avant. Mais maintenant ce qui séparait Muse de moi renforce ma passion car je ne m'en lasse pas. Et j'ai rarement admiré autant un artiste.


Posté par zenith à 11:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur En fait Muse s'inspire de tout et il n'a pas de

    ouah

    c'est profond ce que tu dit et d'une certaine façon ça a une bautée et j'aime bien je viens de decouvrir muse et pourtant quand j'ecoute leur chanson sur la radio (bah oui j'ai pa les cd ou du moin pas encore)j'ai l'impression que je les connais (pas les chansons les membre du groupe pas comme une star hysterique qui dit "I love you"a tous bout de chant pendant les concerts non j'ai l'impression de les connaitre a travers leur musique enfin c'est compliquée a expliquée si bien que je m'y perds bref tout ça pour dire que j'adore muse

    Posté par marine, 18 juillet 2006 à 22:16 | | Répondre
Nouveau commentaire