Muse's World

23 octobre 2004

paroles de Stockolm Syndrome

Stockolm Syndrome est une chanson que j'aime beaucoup.C'est un chef d'oeuvre, une beauté, un trou noir, une merveille! Un conseil: écoutez la au volume maximum. Muse n'avait jamais fait un titre aussi rock !

Stockolm Syndrome

I won't stand in your way Let your hatred grow And she'll scream and she'll shout And she'll pray and she had a name Yeah she had a name

I won't hold you back Let your anger rise And we'll fly and we'll fall and we'll burn No one will recal, no one will recall

 

This is the last time I'll abandon you And this is The last time I'll forget you I wish I could

 

Look to the stars Let hope burn in your eyes And we'll love and we'll hate And we'll die All to no avail, all to no avail

This is the last time I'll abandon you And this is The last time I'll forget you I wish I could

Je ne resterai pas en travers de ton chemin Laisse grandir ta haine Et elle criera et elle hurlera et elle priera Et elle avait un nom. Oui elle avait un nom

Je ne te retiendrai pas Laisse grandir ta colère Et nous volerons et nous tomberons et nous brûlerons Personne ne s'en souviendra. Personne ne s'en souviendra.

C'est la dernière fois que je t'abandonnerai Et c'est la dernière fois que je t'oublierai Si seulement j'avais pu

Regarde les étoiles Laisse l'espoir brûler dans tes yeux Et nous nous aimerons et nous nous haïrons et nous mourrons Tout n'est pas vain. Tout n'est pas vain.

C'est la dernière fois que je t'abandonnerai Et c'est la dernière fois que je t'oublierai Si seulement j'avais pu C'est la dernière fois que je t'abandonnerai Et c'est la dernière fois que je t'oublierai Si seulement j'avais pu Si seulement j'avais pu

Posté par zenith à 16:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]


l'autre jour, sur MTV

L’autre jour, j’avais vu un concert de Muse sur MTV. Enfin, juste la moitié parce que manque de bol, j'ai loupé le début. Toujours étant que j’ai savouré chaque seconde, chaque note, chaque image, chaque découverte de mon mieux. J’étais collée à l’écran. C’était un bon concert, la salle était petite, mais ils ont vraiment bien joué. Les impros étaient géniales, le live rendait les chansons magiques.  Pauvre de moi ! Ce n’était que la télé ! ça me console du fait que je ne pourrais pas aller à un concert avant longtemps mais quand même…<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

Bon pour certains, le concert n’était peut être pas si bien que ça, pour certains fans, peut être avaient-ils déjà vu mieux, mais moi j’ai trouvé vraiment bien ce concert-ci, bien qu’il ne fût qu’une diffusion à la télé. J’ai passé un bon moment, et après, j’étais vraiment de bonne humeur. Je sais pas, j’avais envie de voler dans le ciel, de mordre la vie, de crier… ça peut faire groupie hystérique mais je vous assure que je ne suis pas de ce genre et j’ai d’ailleurs été surprise que ça mette tant de bonne humeur. Je pense bien sûr que Muse n’est pas le meilleur groupe du monde, mais je pense aussi qu’aucun autre groupe ne peut me faire le même effet que Muse.

Posté par zenith à 16:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 septembre 2004

Si vous avez des articles, des paroles de chansons, des créations, des photos, des articles faits par vous sur muse, vous pouvez me les envoyer, je vous en serais vraiment reconnaissante. Vous pouvez parler de ce que vous voulez sur Muse, je le mettrai sur mon blog en votre nom ou pseudo!! Ce serait chouette de faire un blog intéressant et franchement si je suis seule à faire ce blog et que personne ne le lit et ne donne son avis, bin franchement c'est pourri... M'enfin bon... Merci pour votre bonne volonté au cas oÙ vous seriez d'accord de m'envoyer des trucs... Mon adresse: JimmyKane_3@hotmail.com

Posté par zenith à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2004

En fait Muse s'inspire de tout et il n'a pas de style définitif. On sait que Matthew aimait et encore maintenant, je suppose, écouter de la musique classique. Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il a une grande créativité, ses propres théories et qu'il s'intéresse à tous les points de vue. Il fait des liens là où personne n'en verrait, il vit dans son monde.

 

 Les chansons de Muse sont plutôt variées… On peut y retrouver des rapides et des plus lentes. Bon, mais les douces ne sont finalement pas si douces… Elles ont toujours un côté «ô rage ô désespoir ». La seule qui fait exception, l'innocente, la douce, la belle, celle qui se départage des gros sons propres à Muse est Unintended. Cette chanson est magnifique, surtout si vous la mettez à fond pour qu'elle s'introduise dans votre âme. Elle a cette tristesse envahissante qui ne s'explique pas. J'ai déjà créé mon scénario qui pour moi correspond à cette chanson même sans avoir lu les paroles. Il faut dire que mon histoire n'a en fait rien à voir avec les paroles, mais bon…

Voilà, c'est l'histoire d'un jeune homme qui a aimé une femme qui l'a aimé mais ils ont fini par se séparer (oui bon d'accord, histoire d'amour très originale). Mais l'homme l'aime encore mais il sait que s'il continue à la harceler, elle sera triste, aura des remords, voudra revenir avec lui et c'est tout ce qu'il souhaite sauf qu'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre et qu'un des deux souffrira irrémédiablement. Le garçon (incarné par le chanteur) ne veut pas de cela, alors il laisse partir sa bien-aimée et il sait qu'il ne la reverra plus jamais. Il espère pour elle le bonheur, il espère qu'elle trouvera un autre homme qui l'aimera, il espère la liberté pour elle. Lui, il n'a plus rien à espérer parce que sa vie est finie. Sans elle, il ne peut pas vivre. Il repense aux souvenirs amoureux mais ça ne fait que le faire souffrir davantage. Il ne fait rien, le monde l'oublie, personne ne pense à lui, personne ne le plaint, il ne se plaint pas, il pleure sans verser de larmes, il attend la mort mais en attendant, il pense à elle et sourit qu'on il voit que la vie de son amour prend une belle tournure avec un mari, avec des enfants mais sans lui. On peut dire qu'il sacrifie sa vie pour elle mais il ne connaît pas de vie heureuse sans elle.  Et là ce ne sont que des mots, mais moi comme je les ressent, ça m'émeut comme je ne sais pas quoi.  Heu bon, ça c'était une petite intervention personnelle.

                 

 Sinon les paroles sont plutôt variées, elles parlent de tout. C'est Matthew qui les écrit. Ce sont des questions qu'il se pose, sur lui, sur les autres, sur tout. Libre à nous d'interpréter les paroles, car la signification est plutôt cachée et c'est bien le genre à Matt de faire des chansons à double voir triple sens.

                A part ça, j'ai découvert Muse avec Time Is Running Out que j'ai adoré avec ses « wouah wouah yeah yeah » sublimes, enfin, je pense que sans cela, il manquerait quelque chose à cette chanson. D'ailleurs, les chansons de Muse sans une voix haute qui resurgit n'importe quand, ça n'aurait peut être pas le même impact. En plus, maintenant, quand j'entend une chanson de n'importe qui, Johnny Halliday, par exemple ou Marc Lavoine ou n'importe qui, je me demande où est passé la voix aiguë, ça me manque. Y a plus qu'à espérer que Matt n'usera pas sa voix (ce serait vraiment un triste gâchis)…



Heu bon, je parlais de Time Is Running Out bin, oui c'est cette chanson qui m'a fait découvert l'univers Muse. Elle était entraînante, magique… J'ai acheté l'album car le single était introuvable et qu'il me fallait à tout prix cette chanson dont j'étais devenue subitement accro. Je m'attendais à des chansons ressemblant à TIRO mais surprise ! Non, TIRO coupe avec les autres, elle est différente, je trouve. Mais ça ne m'a pas déçu du tout. Non, au contraire, j'avais découvert les chansons que j'avais toujours cherchées inconsciemment. Toute cette originalité, ça me fait planer. Cet album est différent de tous les albums que j'ai écoutés jusqu'à maintenant. On peut vraiment dire que Muse est le groupe le moins ordinaire de la planète. Dans Absolution, c'est très dur d'avoir une préférée mais je dirais peut être Stockholm Syndrome parce qu'elle me fait penser à l'espace, au futur. Je suis persuadée que ça doit être très compliqué d'en faire un clip. Il faudrait qu'il soit très rapide, plus que rapide, plus rapide qu'une auto, comme un vaisseau qui est emporté dans un trou noir. Non, cette chanson ne me fait pas penser à des vaisseaux spatiaux mais plutôt aux étoiles et au temps.


               

 Evidemment, j'ai voulu acheter leurs premiers albums. D'abord, j'avais déjà entendu Bliss et New Born qui m'avaient séduite dès la première écoute. Et je me suis dit que ces albums devaient être tout aussi géniaux qu'Absolution. Et bien quand je m'en suis approprié, je les ai trouvés différents d'Absolution mais superbes. On retrouve du Muse qui étonne comme toujours ! C'est incroyable, parce que toutes les chansons de Muse me plaisent, me correspondent ! J'aurais pu aimer tout simplement leur dernier album mais non, toutes les chansons me font rêver.  D'ailleurs, to muse veut dire songer, rêver. Leur nom leur va très bien (muse = inspiration d'un poète souvent sous la forme d'une femme, essai de poème, les sept muses…).


Muse, ce n'est pas forcément le meilleur groupe de l'univers, non Muse, c'est tout simplement l'inspiration. Muse c'est la musique, c'est l'harmonie et qu'on aime ou pas, Muse reste un monde complet et la passion reste là et on ne peut l'enlever, on ne peut leur prendre leur talent, ces trois l'ont en eux de toute façon, ils ont un don.

A la limite, je ne sais pas, les fanatiques de Slipknot, Marylin Manson ou même Nirvana pourraient peut être dire que Muse est commercial (un mot qui apparaît souvent dans la bouche des ignorants, quand ils n'aiment pas telle ou telle chanson), mais s'ils le disaient, ce serait par jalousie. Jaloux que ce groupe plaise à tant de gens, jaloux, parce que la voix de Matthew est belle, qu'il sait chanter haut, qu'il sait chanter bas, qu'il sait être déterminé mais aussi doux mais qu'il ne cherche pas à crier. Muse c'est du rock, pas du métal. Bon, là, on parle carrément d'autres choses, mais il y en a quelques-uns qui oublient la différence entre le rock et le métal. Ce n'est parce que les Muse s'habillent normalement, ne se maquillent pas mochement, ne sont pas traumatisés, ne sont pas anti-religion, sont humains que c'est nul. Bon, ça c'était une petite parenthèse pour les idiots.

Je ne suis jamais allée à un concert de Muse. Je les ai déjà vu à la télé et grâce au D.V.D mais ce n'est pas la même

chose. Ce qui est sûr, c'est que j'aime beaucoup comment Matthew saute et comment il bouge avec sa guitare, ça le fait bien ! Et j'aime bien quand les guitaristes friment. Evidemment, dans le live d'Hullabaloo, ils étaient particulièrement en forme et volontairement.

J'aimerais qu'on aie plus de vues sur Dominic, parce que j'adore voire un batteur à l'œuvre, c'est fascinant. On se met à bien l'écouter et on se rend compte que la batterie donne vraiment une autre dimension à la chanson, toute son ampleur. C'est comme la basse, c'est elle qui fout l'ambiance ! Qui complète le tout. C'est sur sa mélodie que vous secouez la tête.


Mais la guitare est aussi importante. Elle vous attrape le cœur comme un électrochoc, elle crie, elle pleure, elle soupire, j'ai vraiment l'impression qu'elle a des poumons. Dans Muse, les jeux de guitare sont parfois - et souvent même - très impressionnants.

Rien qu'esthétiquement : regardez sa forme. La guitare (comme la basse) est un instrument magnifique.


               


Le rock de Muse ne ressemble pas au rock. Comparé à d'autres groupes, Muse est un groupe jouant de la musique relativement sage. Certains groupes n'hésitent pas à crier ou à intégrer  le chaos total. Muse joue une sorte de rock qui n'est pas agressive. Mais les morceaux gardent toute leur puissance et on est bouleversés par Muse. Mêlant lyrisme, envolées sauvages et professionnalisme, on ne peut que dire, qu'on aime ou qu'on aime pas, que Muse est un bon groupe.

En fait, Muse est un groupe surdoué du rock-pop, mais attention, pas le rock-pop façon Avril Lavigne, Kyo ou tout ces trucs, non la vraie rock-pop. Cela peut inclure Radiohead, the Cure…etc.



Quand on écoute les faces B, on se dit que tout le monde devrait les entendre. Elles sont vraiment magnifiques même si ce ne sont que des faces B. Et franchement, quand je pense qu'elles ne seront jamais jouées en live… ça me déprime, je suis sûre qu'elles seraient excellentes. Je les adore, the Groove, Jimmy Kane, Host, Eternally Missed, Spiral Static, Do we need this…et pleins d'autres.

Eternally missed est ma petite chouchoue. Ce n'est pas vraiment ma préférée, mais elle est particulière. Et quand je l'ai écoutée, j'ai été surprise. Je m'attendais à une face b un peu nulle, le genre que tous les artistes nous servent, des chansons dont on se souvient pas. Mais lorsque j'ai écouté Eternally Missed, elle était vraiment magnifique et je me suis dit qu'elle aurait très bien pu  être sur l'album. Et puis je me disais que c'était extraordinaire que j'accroche à toutes les chansons de Muse,  d'habitude, j'aime un artiste mais il y a bien des chansons que j'aime moins.

Avec Muse, j'ai l'impression d'avoir trouvé un groupe qui fait de la musique que j'aime. Evidemment, Il y en a bien certaines que je n'aime pas trop, mais elles sont très rares. Il y a un autre artiste que j'ai toujours aimé. Jean-Jacques Goldman. J'avais l'impression d'avoir composé ses chansons moi-même alors que je suis une merde en musique… J'avais l'impression que c'étaient mes chansons, vraiment, tellement elles me plaisaient et me ressemblaient. Bien sûr, Muse ne ressemble pas du tout à Jean-Jacques Goldman. D'ailleurs, c'est un peu contradictoire. Muse est pour moi quelque chose d'étrange qui ne me ressemble pas du tout, quelque chose de nouveau qui ne va pas dans le sens de ce que j'aime normalement et je ne peux pas dire pourquoi j'aime autant Muse. Quelques années avant, j'aurais peut être détesté. Il me fallait de la tolérance, de l'écoute que je n'avais pas avant. Mais maintenant ce qui séparait Muse de moi renforce ma passion car je ne m'en lasse pas. Et j'ai rarement admiré autant un artiste.


Posté par zenith à 11:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 août 2004

biographie

MUSE

C'est sûr qu'il y a beaucoup de choses à dire sur le groupe Muse mais je vais vous en dire quelques-unes… Si vous voulez bien connaître davantage sur ce groupe que j'apprécie énormément...

Tout d'abord, Muse, c'est un groupe de rock et trois albums. Ils sont trois et ont leur propre monde. Un monde magique, où tout se passe très vite à un rythme effréné, une pluie de notes, une guitare folle et une voix magnifique.  Il y a toujours des sons nouveaux qui me surprennent, les chansons nous réservent des surprises. Elles sont si originales et différentes. Ce que j'aime, c'est qu'on peut retrouver différents instruments comme le violon et surtout le piano. 

Chris                                      Matt                       Dom

 

Voici les trois membres  de Muse :

 


­- Matthew James Bellamy, chanteur, guitariste, compositeur et pianiste. Il a vu le jour le 9 juin 1978 à Cambridge. Ses parents se sont divorcés quand il avait 13 ans et il a déménagé dans le Devon chez sa grand-mère avec son grand frère et sa demi-sœur. Il vient d'une famille d'artiste. Son père était guitariste,  après avoir été chauffeur de taxi, dans le groupe « the Tornadoes ».

Il a appris tout seul, sans cours, à jouer du piano et de la guitare.

- Dominic James Howard qui est né le 7 décembre 1977 à Manchester est le batteur. Contrairement à Matthew, il n'est pas d'une famille d'artistes. Il s'est intéressé à la batterie à l'adolescence. Il a déménagé dans le Devon lorsque il avait 8 ans. Il est gaucher.


- Christopher Tony Wolstenholme est le bassiste (éventuellement guitariste) et fait les deuxièmes voix. Il est né le 2 décembre 1978 à Rotherham. Il a déménagé dans le Devon lorsqu'il avait 11 ans. Actuellement, il est père de deux enfants.

 

Ils se sont rencontrés au collège, à Teignmouth. Au début, chacun jouait dans un groupe différent. Chris et Dom jouaient de la batterie et Matt jouait du piano. Dom jouait dans le groupe le plus populaire de l'école. Leur intérêt pour la musique rassembla d'abord Dom et Matt. Matt entra dans le groupe de Dom nommé les Gothic Plague dès qu'il eut l'occasion, en tant que guitariste. Dans les deux ans qui suivirent, les membres du groupe, partirent et revinrent jusqu'à laisser Dom et Matt seuls. Ils demandèrent à Chris s'il voulait apprendre la basse et faire partie de leur groupe et c'est ce qu'il fit. Le groupe avait alors sa forme définitive. Tous les trois jouaient, au début, des reprises et la première chanson qu'ils ont composée se nomme : Twin du nom original, Balloonatic, titre d'une émission pour les enfants qui passait en ce moment. S'intéressant de plus en plus à la musique, Muse lâcha les études et s'adonna entièrement à la musique. Chacun dut alors faire des petits boulots. Les Muse profitaient de chaque occasion pour faire des concerts, ils se produisaient dans des pubs fréquentés par des personnes âgées qui n'accueillaient pas vraiment bien le groupe Muse.
Ils réclamaient des standarts des années 60..

Outre leur intérêt à la musique, le groupe fut formé en réaction à l'ennui. Teignmouth était une triste station balnéaire où il ne se passait jamais rien, à part en été. Il y avait beaucoup de drogue et de violence comme malheureusement seule distraction pour les jeunes.


                A l'âge de 18-19 ans, Muse participa à un concours où surtout des groupes de funk-pop se présentèrent. Notre groupe joua sans trop espoir de gagner, dans le seul but d'y laisser une bonne ambiance. Ils étaient vêtus de noir, maquillés et ils jouèrent une musique agressive en concluant par la destruction de leur matériel. Malgré tout, ils remportèrent la victoire ! Ce jour-là, ils apprirent que la musique était aussi une histoire de sentiments.

                Ils furent remarqués par Dennis Smith, un producteur qui avait déjà remarqué Matthew pour une prestation au piano. Il se lia avec Safte Jaffrey pour créer Taste Media spécialement pour Muse qui put conserver son autonomie dès le début. Le trio enregistra leur premier EP.  Ils enregistrèrent leur premier album Showbiz sorti le 6 septembre 1999 en France. Plus tard, ils enregistrèrent Origin Of Symmetry puis Absolution.

Bon je ne vais pas vous raconter avec quels producteurs, ils ont signé, le fait que le single Plug In Baby fut un bide aux USA, qu'au début aucun label anglais ne voulait pas les signer et toute leur carrière dans les moindres détails parce que ce serait trop long et vite ennuyeux (les histoires de maisons de disques, c'est vite lassant). Le groupe a eu plusieurs noms : The Gothic Plague, les Rocket Baby Dolls, Fixed Penalty et enfin Muse.


                 

      

 

 

 

 

 


En tout cas, Muse est un groupe de rock influencé par Nirvana, The Smashing Pumpkins, Sonic Youth, Rage against The Machine, Primus, Radiohead… D’ailleurs, on les a souvent comparé à Radiohead.

Posté par zenith à 21:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]